Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de marlou
  • Le blog de marlou
  • : Creuser l'instant pour en dégager le maximum de sensations et d'émotions et les partager avec les autres
  • Contact

Vers Eklablog

Je quitte Overblog pour Eklablog.

Ma nouvelle adresse :

http:// textetexte.eklablog.com

Je vous y attends, les amis...

3 septembre 2017 7 03 /09 /septembre /2017 08:15

"Même si on ne vous porte plus, même si on ne vous aime plus, même si on ne vous regarde plus, ce qui a été donné, vraiment donné, une fois, l’a été pour toujours. A ce moment-là, vous pouvez aller vers la solitude comme une hirondelle peut aller vers le plein ciel. "

Repost 0
Published by marlou - dans A méditer
commenter cet article
11 juillet 2017 2 11 /07 /juillet /2017 07:40

Si l'on m'offrait un vaste territoire chauve,
je planterais tant que le jour est long des arbres,
à la fin de ma vie, je serais le père d'une forêt.

 

Repost 0
Published by marlou - dans A méditer
commenter cet article
30 novembre 2013 6 30 /11 /novembre /2013 05:42

 

Mon coin de mer

 

 

  Il me vient une pensée subite. Et si  je devais  d'un coup disparaitre...

  Alors écrire, écrire tout mon saoul, écrire jusqu’aux limites de mes forces.

  Ecrire pour dire que la vie est belle, malgré le mal qui vient des hommes, car il y a en eux aussi le bien qui les ennoblit.

  Pour continuer à oublier de mettre la nuance, reproche qu’on m’a souvent fait , je dirai que

les bons, pour moi , l’emportent sur les moins bons, et qu’il suffit d’un clin d’œil amical pour

que la paix règne et lutte contre la grisaille

  On attend toujours l’épreuve de sa vie. Celle qui montre la valeur intrinsèque de l’existence. Celle pour laquelle on a été créé de toute éternité et dont on est le seul à pouvoir résoudre l’énigme.

 

Si cette heure est venue pour moi je l’attends  avec un grand calme , cette arrivée

vers la lumière. Je voudrais simplement qu’elle fusse utile, à quelqu’un,  qu' elle serait  pour

lui ou elle, un espoir vers l'avenir. 

Au fond, la vie, c’est si peu de chose. C’est à la fois, bien peu et  tellement précieux…

  Moi, j’aurais vécu la mienne dans tous les bleus des plages, à toutes les heures du jour.

  J’ai aimé la chaude blondeur de nos déserts, où il m’a été donné de découvrir la vie

cette brindille perdue dans le silence…

  J’ai connu le froid des jours d’hiver où il ne reste des étoiles, que leur image dans l’esprit 

du passant assoiffé de chaleur et de lumière.

 J’ai vécu le mariage et la maternité comme un chemin vers la perfection, par l’autre et pour l’autre. Mon mari a été le compagnon  d’une vie commune de plus de trente ans. Mes enfants m’ont rendue fière d’eux, ce sont des êtres humains à part entière et maintenant pour moi,

des amis incomparables.

Je remercie les autres amis qui ont empli ma vie de tendresse, et qui ont supporté  mes crises de franchise avec une vaillance que je me dois de reconnaitre comme admirable de patience...

Mon métier m’a fait vivre longtemps dans les salles de classe. Les heures étaient toujours

trop brèves, il fallait expliquer la leçon, mais aussi la vie à ces jeunes dont beaucoup de questions restaient  sans réponse. 

En cours de théâtre, on a joui ensemble des rires dont ils étaient friands, et des beaux textes qui vous laissent un reflet de leur mystère…

 Pour  mon développement spirituel, j’ai énormément écrit, étant persuadée qu’on ne possède une idée que si on la transcrit. Et mes poèmes m’ont guérie des tristesses inévitables du quotidien.

J'ai étudié la théologie qui m'a ouvert de nouvelles perspectives dans l'amour. En vivre est

tout un art que l'on apprend lentement en abandonnant ci et la des bribes d'ego. Cela fait

mal parfois. Mais le panorama est splendide , oh oui !

Qu’ai-je encore à dire ?

 J'ai beaucoup aimé, c'est pour cela qu'il me sera beaucoup pardonné, je le sais.

Puisse mes mots être utiles à quelqu’un, c’est mon dernier vœu...

 

Repost 0
Published by marlou - dans A méditer
commenter cet article
7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 08:30

DSCF2677

 

 

entre l'usure de l'être
et la fraîcheur des choses
ou l'inverse

à travers les zones
d'effondrement

entrer en clarté
à son corps défendant

la nuit ne tient qu'à un fil

 

Zéno Bianu, Infiniment proche, L'arbalète-Gallimard -

Repost 0
Published by marlou - dans A méditer
commenter cet article
22 mars 2013 5 22 /03 /mars /2013 08:22

DSCF3743

 

Très peu de vraies paroles s'échangent chaque jour, vraiment très peu. Peut-être

ne tombe-t-on amoureux que pour enfin commencer à parler. Peut-être n'ouvre-t-on

un livre que pour enfin commencer à entendre. 

Repost 0
Published by marlou - dans A méditer
commenter cet article
17 janvier 2013 4 17 /01 /janvier /2013 06:21

 

 

 

Vis comme si tu devais mourir demain...

Apprends comme si tu devais vivre toujours. »  

 

4679605366_fe0073b13c.jpg

Repost 0
Published by marlou - dans A méditer
commenter cet article
27 novembre 2012 2 27 /11 /novembre /2012 06:05

Mon coin de mer

 

L'homme et la mer

Homme libre, toujours tu chériras la mer !
La mer est ton miroir ; tu contemples ton âme
Dans le déroulement infini de sa lame,
Et ton esprit n'est pas un gouffre moins amer.

Tu te plais à plonger au sein de ton image ;
Tu l'embrasses des yeux et des bras, et ton coeur
Se distrait quelquefois de sa propre rumeur
Au bruit de cette plainte indomptable et sauvage.

Vous êtes tous les deux ténébreux et discrets :
Homme, nul n'a sondé le fond de tes abîmes ;
Ô mer, nul ne connaît tes richesses intimes,
Tant vous êtes jaloux de garder vos secrets !

Et cependant voilà des siècles innombrables
Que vous vous combattez sans pitié ni remord,
Tellement vous aimez le carnage et la mort,
Ô lutteurs éternels, ô frères implacables !

Repost 0
Published by marlou - dans A méditer
commenter cet article
25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 06:03

DSCF3483

 

Sentir la différence entre hier et aujourd’hui à travers nos silences mais aussi

à travers les mots qui nous rassemblent, qui nous ressemblent

 

Ecrire pour recueillir les richesses de la moisson invisible du cœur à travers

les heures du jour ou les saisons de la vie.

Repost 0
Published by marlou - dans A méditer
commenter cet article
7 octobre 2012 7 07 /10 /octobre /2012 08:01

191181494_0fe83bdda9.jpg

 

  Ecrire des lettres d'amour est,  certes, un travail peu sérieux et sans grande  importance économique. Mais si plus  personne ne l'exerçait, si personne   ne rappelait à cette vie combien elle est pure , elle finirait par se laisser mourir. 

Repost 0
Published by marlou - dans A méditer
commenter cet article
23 août 2012 4 23 /08 /août /2012 06:03

5828960131_72d5570d0d.jpg 

 

Quand une foule de personnes se mettent d'accord c'est dans la plupart des cas, pour une idée stupide, ou  alors, pour une femme.

Repost 0
Published by marlou - dans A méditer
commenter cet article