Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de marlou
  • Le blog de marlou
  • : Creuser l'instant pour en dégager le maximum de sensations et d'émotions et les partager avec les autres
  • Contact

Vers Eklablog

Je quitte Overblog pour Eklablog.

Ma nouvelle adresse :

http:// textetexte.eklablog.com

Je vous y attends, les amis...

27 août 2010 5 27 /08 /août /2010 06:51

 

 

  Alexandrie

Voix du crieur debout près des taxis

Qui s’essouffle à traquer les voyageurs indécis

Encore un passager, encore une passagère

Pour la capitale, pour le Caire

Départ, arrivée

La place est assiégée

Couleurs, images, couleurs, parfums

Une petite fille en rubans de satin

Chevauche une barrière

Des mouches sprintent dans la lumière

Le regard bute et glisse

Sur un marchand de jus de réglisse

Cuivres rutilants

Appel éclatant

Pourquoi es-tu fâché ?

Viens goûter mon panacée

Images, bruits, parfums, couleurs

Pétarade de moteur

Encore en retard

Gare aux motards

L’heure avance, le temps presse

Les autos roulent à toute vitesse

Malheur au distrait, au premier tournant

Un fiacre  arrive .Est-ce l’accident ?

Parfums, bruits, couleurs, images

On joue des coudes pour s’ouvrir un passage

A travers un dédale d’odeurs

Eau de toilette, savon, sueur

Odeur de pain chaud, de galettes de fèves

Parfums d’abricots, aussi beaux qu’en rêve

Le regard se grise d’une palette

Annonçant l’imminence de la fête

Poupées de sucre aux robes bariolées

Vélos aux roues cerclées de fleurs de papier

Des pans de soleil tremblent dans les flaques

Où les sabots d’enfants remuent et claquent

Couleurs, parfums, images, bruits

Place de la Gare, Alexandrie

Repost 0
Published by marlou - dans poèmes
commenter cet article
26 août 2010 4 26 /08 /août /2010 07:28

elle jappe

à petits coups plaintifs

reproches

Repost 0
Published by marlou - dans haikus
commenter cet article
26 août 2010 4 26 /08 /août /2010 07:24

4908013317_afe9f0e0df.jpg

Sous les branches de saule en la vase baignées
Un peuple impur se tait, glacé dans sa torpeur,
Tandis qu'on voit sur l'eau de grêles araignées
Fuir vers les nymphéas que voile une vapeur.

Mais, planant sur ce monde où la vie apaisée
Dort d'un sommeil sans joie et presque sans réveil,
Des êtres qui ne sont que lumière et rosée
Seuls agitent leur âme éphémère au soleil.

Un jour que je voyais ces sveltes demoiselles,
Comme nous les nommons, orgueil des calmes eaux,
Réjouissant l'air pur de l'éclat de leurs ailes,
Se fuir et se chercher par-dessus les roseaux,

Un enfant, l'oeil en feu, vint jusque dans la vase
Pousser son filet vert à travers les iris,
Sur une libellule ; et le réseau de gaze
Emprisonna le vol de l'insecte surpris.

Le fin corsage vert fut percé d'une épingle ;
Mais la frêle blessée, en un farouche effort,
Se fit jour, et, prenant ce vol strident qui cingle,
Emporta vers les joncs son épingle et sa mort.

Il n'eût pas convenu que sur un liège infâme
Sa beauté s'étalât aux yeux des écoliers :
Elle ouvrit pour mourir ses quatre ailes de flamme,
Et son corps se sécha dans les joncs familiers.

Repost 0
Published by marlou - dans Lectures
commenter cet article
25 août 2010 3 25 /08 /août /2010 07:31

le soleil tout entier

sur le pare-brise

d’une voiture

Repost 0
Published by marlou - dans haikus
commenter cet article
25 août 2010 3 25 /08 /août /2010 05:36

 

989786852_4f580a1512.jpg

 

Sur une terre peu féconde

Troupeau de collines blondes

Vagues figées par l’intense

Passage du silence…

Ecrin somptueux des oasis

Ecloses aux marges de la vie

Par l’audace d’une eau

Mystérieuse

Soudain curieuse

Du monde d’en haut

Pièces d’ocre d’un puzzle de fortune

Qui enchantent les yeux

Qui s’habillent de bleu

Quand au clair de lune

Elles deviennent fonds de mer

Subrepticement découverts

Pyramides d’ombre et de lumière

Parsemées sur un versant

D’étincelles vertes

Têtues et alertes

 

Silhouettes solitaires

De cactus en prière

Pour la floraison

Hors saison

De la fleur unique

De la fleur magique

Quelle est la quête

De l’homme du désert

Qu’est-ce qu’elle reflète

De son univers ?

Est-ce la halte promise

La goutte d’eau exquise

Qui récompense le corps

Tendu par l’effort

Ou le désaltèrent

Des étoiles les lumières

Etrangement grandies

A la source de la nuit ?

 

Repost 0
Published by marlou - dans poèmes
commenter cet article
24 août 2010 2 24 /08 /août /2010 07:11

F2978.jpg

Repost 0
Published by marlou
commenter cet article
24 août 2010 2 24 /08 /août /2010 06:48

4469499794_2beef41276.jpg 

Une tache

Bleue

Court dans les sentiers

De flaque en flaque

 

Une tache

Jaune

Fait vibrer le monde

Comme une ruche d’abeilles

 

Une tache

Orange

Eveille le plaisir

Dans les yeux gourmands

 

Une tache

Blanche

A comme un parfum

De fleurs d’oranger

 

Une tache

Verte

Fait mieux respirer

Hors des villes brumeuses

 

Une tache

Rouge

Perd ses pétales

Dans la brise du soir

 

Une tache

Violette

Invente la douceur

De la nuit qui commence

 

Une tache

Noire

Est un souffle qui s’éteint

Et se perd au loin

 

Repost 0
Published by marlou - dans poèmes
commenter cet article
23 août 2010 1 23 /08 /août /2010 12:28

 Défi n° 36 des Croqueurs de mots "Ça n'a pas de sens !"

Consigne  : Ecrire un dialogue de théâtre (à deux personnages, ou plus si vous voulez) construit sur…rien. Dialogue  de sourds ou absurde.

 

4848981315_a233a695f2.jpg

 

  L'inspecteur et le suspect

 

 

-          Que faisiez-vous hier entre 19 heures et 20 heures ?

-          Pauvre con.

-          Comment ? C’est à moi que vous parlez ?

-          Je parle à qui a des oreilles. Aux murs par exemple…

-          Allons répondez à cette question.

-          Je voudrais bien être une île, et me prélasser au soleil  sans jamais avoir

      à répondre aux questions. Sans voir personne…

-          Le beau destin d’une île… Et alors, hier ?

-           Entre 19 et 20 heures, c’était le coucher du soleil…Les oiseaux fous de

      la dernière goutte de lumière …

-          Avez-vous entendu quelqu’un crier chez les voisins ?

-          Deux corbeaux  oui.

-          Qu’avez-vous fait ?

-          J’ai aidé le soleil à disparaître. Il déteste le  bruit. J’ai appelé le silence.

       Et le silence est venu d’un coup.

-          Comment ?

-          Un grand nuage rouge est venu tout noyer. Et moi, je suis redevenu calme.

      Le soleil s’est couché. L’île aussi dans le  bleu profond de la nuit.

Repost 0
Published by marlou - dans defi
commenter cet article
23 août 2010 1 23 /08 /août /2010 05:34

4898775343_70fe6b133d.jpg

 

Pour que le sang joyeux dompte l'esprit morose,
Il faut, tout parfumé du sel des goëmons,
Que le souffle atlantique emplisse tes poumons ;
Arvor t'offre ses caps que la mer blanche arrose.

L'ajonc fleurit et la bruyère est déjà rose.
La terre des vieux clans, des nains et des démons,
Ami, te garde encor, sur le granit des monts,
L'homme immobile auprès de l'immuable chose.

Viens. Partout tu verras, par les landes d'Arèz,
Monter vers le ciel morne, infrangible cyprès,
Le menhir sous lequel gît la cendre du Brave ;

Et l'Océan, qui roule en un lit d'algues d'or
Is la voluptueuse et la grande Occismor,
Bercera ton cour triste à son murmure grave.

Repost 0
Published by marlou - dans Lectures
commenter cet article
23 août 2010 1 23 /08 /août /2010 05:34

coup de vent

l'herbe incrustée des pétales

du flamboyant

Repost 0
Published by marlou - dans haikus
commenter cet article