Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de marlou
  • Le blog de marlou
  • : Creuser l'instant pour en dégager le maximum de sensations et d'émotions et les partager avec les autres
  • Contact

Vers Eklablog

Je quitte Overblog pour Eklablog.

Ma nouvelle adresse :

http:// textetexte.eklablog.com

Je vous y attends, les amis...

1 mars 2010 1 01 /03 /mars /2010 07:35

2297937481_be25cf39ce.jpg
Ryōkan Taigu
1758-1831) était un moine et ermite,
poète et
calligraphe japonais. Né Eizō Yamamoto
il est plus connu sous son seul prénom de moine Ryōkan
signifiant « Grand-Cœur »). Ryōkan est l'une des grandes
figures du
bouddhisme zen de la fin de la période Edo.
 Au Japon, sa douceur et sa simplicité ont fait de lui un
personnage légendaire.

Sa vie d'ermite est souvent la matière de ses poèmes.
Un soir que sa cabane a été dépouillée de ses maigres
biens, il compose ce qui deviendra son haïku le plus connu
et dont il existe de nombreuses traductions en diverses
langues ;  en français :

« Le voleur parti / n'a oublié qu'une chose – / la lune à la fenêtre. »

]
ou « le voleur / a tout pris sauf / la lune à la fenêtre »

                                                                   d'après   Wikipédia


Et voici un de ses textes zen

La nuit, assis au coeur de la forêt, je médite.
Les affaires des hommes ne viennent jamais jusqu'ici :
tout est calme et vide,
Tout l'encens du monde, la nuit sans fin l'a englouti.
Ma robe est devenue un habit de rosée.
Incapable de dormir, je m'enfonce dans les bois -
Soudain, au-dessus de la plus haute des cimes, paraît
la pleine lune.

Ryökan

Partager cet article

Repost 0
Published by marlou - dans A méditer
commenter cet article

commentaires

liedich 03/03/2010 11:58


Son haiku est beau et le reste aussi, je prends le nom, tes renvois ne fonctionnent pas. Douce journée.


dlementine 01/03/2010 22:17


Tu crois qu'il aurait su se défendre contre l'agressivité et la malveillance ?
bisous
clem


Valentine :0056: 01/03/2010 19:35


Mon commentaire ????...
Bon je reprends : Rengetsu, une des rares femmes à avoir atteint l'Eveil par le Zen, s'était mise un jour en route pour un pèlerinage, au printemps. Mais au soir, elle arriva au village trop tard
et personne n'accepta de l'héberger. Elle se retrouva en rase campagne le ventre vide et transie de froid, blottie au pied d'un cerisier. Soudain, en pleine nuit qqchose la réveilla : la lune
s'était levée au milieu de la brume, et elle éclairait si bien l'arbre qu'il se couvrit de fleurs. Alors elle rendit hommage au village qui lui avait refusé le gîte, car grâce à eux elle avait pu
voir cette merveille : l'épanouissement du cerisier, la vibration de la lune, le grand silence de la nuit...
(Rajneesh)


Brigitte L. 01/03/2010 19:04


C'est très beau mais il est difficile pour nous occidentaux d'accéder à la pensée zen.
Merci de nous faire connaitre ce poète.Bises


Azalaïs 01/03/2010 18:11


pouvoir s'émerveiller encore et toujours de la beauté de la lune qui lave les coeurs! quelle richesse et quel bonheur


mimik 01/03/2010 17:42


merci pour ce beau partage


fransua 01/03/2010 17:39


on ne peut voler ni la beauté ni la richesse d'un coeur et cet homme était un grand sage
Bises


Mamylilou 01/03/2010 13:05


Tu ne peux savoir comme j'aime !


OeilTari 01/03/2010 12:53


Heureusement qu'on ne peut pas voler la lune... Grosses bises


Marielle 01/03/2010 10:58


Très beau ce texte...le voleur n'a pas pris la lune, mais la lune l'a peut-être identifié

Bisous