Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de marlou
  • Le blog de marlou
  • : Creuser l'instant pour en dégager le maximum de sensations et d'émotions et les partager avec les autres
  • Contact

Vers Eklablog

Je quitte Overblog pour Eklablog.

Ma nouvelle adresse :

http:// textetexte.eklablog.com

Je vous y attends, les amis...

19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 05:28

860057604_8c3ae0ae10.jpg

 

A la portée de tous

le voile

de l’eau légère

sur les carreaux

embués

cette chanson

des gouttes

libérées

qui craquent

aux coutures

des nuages

pour recommencer

la vie

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by marlou - dans poèmes
commenter cet article

commentaires

Elo 28/11/2011 15:45

Des mots crépitant comme la pluie sur cette vitre; Bisous

Minik do 22/11/2011 16:47

La belle musique de tes mots...

nettoue 21/11/2011 17:40

Bien sur recommencer ne jamais désespèrer, c'est cela qui aide à marcher !
Bises Marlou

Yanis Petros 21/11/2011 11:34

Des larmes aussi
plaquées contre les vitres
des peuples en colère

solyzaan 21/11/2011 11:17

il faudrait être une goutte ?

Moqueplet 21/11/2011 10:14

très joli texte.....bravo et bon lundi à toi

gazou 21/11/2011 07:03

" une chanson pour recommencer la vie"...j'aime

Valentine :0056: 20/11/2011 21:14

"Qui craquent aux coutures des nuages"... C'est superbe ! Surtout "pour recommencer la vie" ! Bravo Marlou.

autobiographie 20/11/2011 17:27

Si je lis de jolies choses comme celle-ci, oui, je veux bien recommencer ...ma(?) vie!
Bonne soirée Marlou
Gigri

Aimé jc 20/11/2011 12:38

Bonjour Marlou

Excellent hommage, s'il en est, à la vie... et à la renaissance de chaque matin ou le soleil se lève...

La pluie, c'est la vie...
La renaissance vers un horizon différent chaque jour, il faut profiter à chaque instant comme si s'était le dernier : bien sûr cela n'engage que moi et cela n'a pas comme objectif d'être une
morale, mais plutôt ma propre façon d'aborder la vie...

A bientôt et au plaisir de te lire mon amie Marlou