Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de marlou
  • Le blog de marlou
  • : Creuser l'instant pour en dégager le maximum de sensations et d'émotions et les partager avec les autres
  • Contact

Vers Eklablog

Je quitte Overblog pour Eklablog.

Ma nouvelle adresse :

http:// textetexte.eklablog.com

Je vous y attends, les amis...

19 janvier 2015 1 19 /01 /janvier /2015 17:32

·     Pour Quichottine

 

 


·          Il arrive parfois, lorsque le soir descend,
Que je perde à la fois ma force et mon courage ;
Je ne sens plus alors la hargne, ni la rage,
Qui m’ont sorti vainqueur par le feu et le sang.

Arrêter de braver tous ces moulins à vent, 
Ne fut-ce qu’un instant pouvoir poser les armes,
Redevenir agneau, paisible comme avant,
Vivre tranquillement, ne plus verser de larmes.

Connaître enfin la paix d’un foyer chaleureux,
Laisser pour quelque temps au fourreau mon épée;
Redevenir enfant, n'être plus valeureux
Et vivre en ma chaumière auprès de Dulcinée.

Mon espoir n’est-il donc que vulgaire chimère ?
Un délire insensé que l’on n’accomplit guère ?
Ô toi mon âme sœur,  veux-tu, juste un moment,
Par mille voluptés, apaiser mon tourment ?

Pourras-tu de mon coeur ôter les flétrissures
Et de mon corps blessé panser les meurtrissures ?
Voudras-tu consoler un pauvre spadassin
En laissant reposer ma tête sur ton sein
 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by marlou - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Quichottine 21/01/2015 09:10

Merci...

Je ne la connaissais pas. Il y a tant dans ce poème !

... et rien à ajouter.
Juste un sourire pour toi. Merci encore.

autobiographie 20/01/2015 19:11

bonne idée mais j'ai eu du mal à ouvrir ton blog!
Bonne soirée,
Gigri

Nhand 20/01/2015 18:28

Bonsoir Marlène,

Ah, la poésie de Pierre Carré, toujours si élégante, finement ciselée et très évocatrice. On perçoit l'émotion à chaque mot. Merci d'avoir partagé avec nous ce bijou.

Amitiés.

Azalaïs 19/01/2015 20:04

très beau poème même si je n'ai jamais trop aimé Don Quichotte, il me semble qu'il y a en ce monde d'autres combats à mener que de se battre contre des moulins à vent, c'est vrai qu'en ces temps
troublés, il y a énormément de gens qui brassent beaucoup d'air mais qui ne s'engagent pas réeellement pour faire avancer les choses

Punch-Frappé 19/01/2015 18:21

Magnifique poème

Aloysia_Martine 19/01/2015 18:11

Oui, il est temps, pauvre Don Quichotte, qu'il se laisse un peu aimer...