Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de marlou
  • Le blog de marlou
  • : Creuser l'instant pour en dégager le maximum de sensations et d'émotions et les partager avec les autres
  • Contact

Vers Eklablog

Je quitte Overblog pour Eklablog.

Ma nouvelle adresse :

http:// textetexte.eklablog.com

Je vous y attends, les amis...

5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 06:27


entre les oiseaux frileux
et la douce chaleur
à peine une vitre

Partager cet article

Repost 0
Published by marlou - dans haikus
commenter cet article

commentaires

O. 09/03/2010 22:55


un petit dernier avant d'aller se coucher....
délicieux


Alice HUGO 08/03/2010 16:52


La frontière, même la plus infime, reste une frontière...

Très bel Haïku, puissant, et révélateur de la générosoté de ta pensée. (et, probablement, de tes actes.)


gazou 06/03/2010 08:25


c'est vrai...à peine une vitre
et entre l'amour et la haine...peut-être pas davantage !


mimik 05/03/2010 22:59


parfois ténue, la séparation, mais infranchissable...


Valentine :0056: 05/03/2010 20:39


Comme tu dis... même pas un double-vitrage ?


chris 05/03/2010 17:33


et ceux qui sont dans la maison sont emprisonnés dans une cage...j'aime ce haiku...


autobiographie 05/03/2010 17:11


Mais voyons! qu'ils entrent par la porte ces oiseaux frileux! Ouvre vite!
Bises
Gigri


Mamylilou 05/03/2010 11:43


Vérité que tu sais témoigner en 3 vers , voilà qui m'échappe !


Tagazou 05/03/2010 11:36


Pas de double vitrage?


liedich 05/03/2010 09:37


un reflet du soleil !