Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de marlou
  • Le blog de marlou
  • : Creuser l'instant pour en dégager le maximum de sensations et d'émotions et les partager avec les autres
  • Contact

Vers Eklablog

Je quitte Overblog pour Eklablog.

Ma nouvelle adresse :

http:// textetexte.eklablog.com

Je vous y attends, les amis...

1 avril 2012 7 01 /04 /avril /2012 06:42

 

un pigeon gris

branlant la tête

à chaque pas

 

deux chatons

profitent du soleil

revenu

Partager cet article

Repost 0
Published by marlou - dans haikus
commenter cet article

commentaires

mimik 02/04/2012 20:03

bien vu le pigeon!

juliette 02/04/2012 17:39

deux chatons gris
rejoignent le soleil
à petits bonds

Valentine :0056: 02/04/2012 14:13

Jolies saynètes de printemps !

autobiographie 02/04/2012 11:33

c'est bien gentil de voir ces deux chatons mais n'est-ce pas dangereux pour le pigeon qui a peur et qui branle sa petite tête...
Bises
Gigri

Catherine et Laurent 02/04/2012 10:30

Bonjour Marlou,

Après quelques jours d'absence pour raison professionnelle, me voici de retour sur la blogosphère. Cependant, j'ai pris beaucoup de retard dans la gestion du blog et c'est pourquoi je passe en coup
de vent te dire bonjour. Je te remercie de ta fidélité à notre terrier durant ces quelques jours sans nouvelles.

Bonne journée.... fidélité,

Bises.

Quichottine 02/04/2012 00:04

et trois petits soleils rêvent de printemps.

Bises et douce semaine, Marlou.

Aimé jc 01/04/2012 18:21

La confrontation de deux mondes, n'est guère éloignée : les chasseurs... Les gibiers...

Passe un doux premier Avril mon amie Marlou...

flipperine 01/04/2012 16:28

et aujourd'hui soleil et ciel bleu

Punch-frappe 01/04/2012 12:58

J'ai crains un instant que les chatons ne dévorent les pigeons. Mais ce sont peut-être des pigeons mécaniques et ce ne sont encore que de très petits chats.

Actu-fraiche 01/04/2012 12:54

On dirait, en effet, que le printemps est là, mais le pincement de l'hiver se fait sentir encore.
Surtout ne pas oublier le dicton: " En avril ne te découvre pas d'un fil, mais au mois de mai fait ce qu'il te plaît."
Car les rhumes et les angines sont toujours en embuscade.