Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de marlou
  • Le blog de marlou
  • : Creuser l'instant pour en dégager le maximum de sensations et d'émotions et les partager avec les autres
  • Contact

Vers Eklablog

Je quitte Overblog pour Eklablog.

Ma nouvelle adresse :

http:// textetexte.eklablog.com

Je vous y attends, les amis...

9 mars 2014 7 09 /03 /mars /2014 10:50

 

 

 

 

6227720675_16ecba4b36.jpg

 

Au bord d'un verger vert envahi d'herbes en fête
Se dressait le palais superbe du poète.

La maison était vieille au moins de trois cents ans,
On entendait craquer ses poutres au printemps.

Les arbres se pressaient contre elle à l'étouffer,
Poiriers portant le nid mélodieux d'Orphée.

Mais les tuiles volaient au vent à tire-d'aile.
- Fort bien, dit le poète : on verra mieux le ciel !

Quand il pleuvait, la pluie entrait comme chez elle.
- Bon, c'est la porte aussi qu'emprunte l'hirondelle !

Les murs épais, dorés, ruisselaient de feuillages :
Vigne, lierre, rosiers pleins de lézards sans âge.

Au grenier résidait l'effraie, oiseau de nuit.
- C'est moi qui vis chez toi, Sagesse à l'oeil qui luit !

Deux chiens fous, un vieux puits, peu de pain dans la huche.
- Mais du soleil au coeur plus que miel en la ruche !

Depuis longtemps, l'horloge s'était arrêtée.
- Que l'heure loge ailleurs : pas le temps de compter !

Les cigales vibraient sans fin, de chaleur ivres,
Une plume formait, dedans, les mots d'un livre.

Et le chant du poète en silence embaumait
La nature alentour ainsi qu'une fumée.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by marlou - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Nhand 22/03/2014 15:31

Un poète au talent indéniable, qui sait sans nul doute parler des gens et des choses, avec douceur, avec pudeur, avec émotion. Merci de ce partage, Marlène. Je te souhaite une belle fin de journée.
Bises.

Minik do 16/03/2014 08:16

Superbe poème.
Bon dimanche Marlène

Quichottine 10/03/2014 14:17

Merci pour ce poème.
J'aime beaucoup Marc Alyn.

Passe une douce journée.

tilk 09/03/2014 23:49

pas mal du tout...besos
j'espère que tu vas bien
besos
tilk

Valentine :0056: 09/03/2014 17:35

Que c'est joli ! Un poème comme je les aime : rythme et assonances, peu importe la "versification classique" !!