Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de marlou
  • Le blog de marlou
  • : Creuser l'instant pour en dégager le maximum de sensations et d'émotions et les partager avec les autres
  • Contact

Vers Eklablog

Je quitte Overblog pour Eklablog.

Ma nouvelle adresse :

http:// textetexte.eklablog.com

Je vous y attends, les amis...

12 septembre 2012 3 12 /09 /septembre /2012 07:43

 6364209205_b6b2dc2b2d.jpg

Elle est debout sur mes paupières
Et ses cheveux sont dans les miens,
Elle a la forme de mes mains,
Elle a la couleur de mes yeux,
Elle s'engloutit dans mon ombre
Comme une pierre sur le ciel.


Elle a toujours les yeux ouverts
Et ne me laisse pas dormir.
Ses rêves en pleine lumière
Font s'évaporer les soleils,
Me font rire, pleurer et rire,
Parler sans avoir rien à dire.

Partager cet article

Repost 0
Published by marlou - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

marielle 16/09/2012 19:14

Toujours contente de le relire, merci
Bises.
Marielle.

witney 16/09/2012 11:57

rien de tel que la poésie, bon dimanche

Punch-frappé 16/09/2012 00:12

Merci Marlou de m'avoir fait redécouvrir Paul Eluard.
Bises et bonne nuit

Amine 15/09/2012 18:05

merci pour ce beau partage.bonne soirée.

ag86 13/09/2012 14:30

Merci de cet instant magique.
Bises et bon jeudi !
Alain

autobiographie 13/09/2012 10:09

Marlou, étrange ce poème mais au début, j'ai tiqué: "Elle est debout sur mes paupières"... puis j'ai lu la suite et , rassurée, je suis bien heureuse que Paul Eluard l'ait écrit.
Bises
Gigri

flipperine 12/09/2012 23:08

quand on aime on rêve au bonheur d'être avec son compagnon ou compagne

EvaJoe 12/09/2012 16:08

J'aime bien ce poème et c'est agréable de le relire chez toi.

Belle journée et bisous d'EvaJoe

Quichottine 12/09/2012 11:28

L'un de mes poèmes préférés... Merci !
Passe une douce journée.

Valentine :0056: 12/09/2012 10:58

Un poème qu'on a toujours le même bonheur à relire !...
Mais l'illustration est vraiment étrange... Ce qui surprend ce sont ces "pieds" en métal ronds ; on pense à un drôle d'oiseau ; ensuite on voit le ciel dans deux yeux immenses, c'est mieux ! Bises,
Marlou.