Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de marlou
  • Le blog de marlou
  • : Creuser l'instant pour en dégager le maximum de sensations et d'émotions et les partager avec les autres
  • Contact

Vers Eklablog

Je quitte Overblog pour Eklablog.

Ma nouvelle adresse :

http:// textetexte.eklablog.com

Je vous y attends, les amis...

8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 06:12

 3838321526_d248098a0e.jpg

 

 

Elle est la enfermée

dans une coquille de souffrance

elle refait le parcours

en sens inverse

redevient enfant

incapable de se passer

de la main qui la nourrit

de la joie des vivants

elle halète doucement

d’avoir trop porté

de jours  de peine

son visage est trop rouge

et ses mains trop pâles

elle agrippe le drap

le drap est trop lisse

et ne la retient pas

elle désapprend les mots

n’utilise que des syllabes

puis des mimiques

puis un clignement d’oeil

presque imperceptible

qui n’atteint même pas

 les rides creusées

par la tristesse du monde

elle sombre dans un silence

de grisaille informe

elle écoute de très loin

la voix de la tendresse

qui la suit encore

un petit bout de chemin

 

Partager cet article

Repost 0
Published by marlou - dans poèmes
commenter cet article

commentaires

gazou 16/05/2011 09:13


très émouvant ce poème..Je la vois bien...


tilk 10/05/2011 21:49


très émouvant...
besos
tilk


Moog 09/05/2011 21:16


ça ne doit pas être facile tous les jours de travailler avec des gens très vieux et qui se déconstruisent chaque jour un petit peu
bon courage marlou


Aimé jc 09/05/2011 09:28


Sublime comme poème concernantla mort ...

Merci de ce partage ...

Très bonne journée

Amitiés


Baf' 09/05/2011 07:47


J'espère que le vent va tourner et que le beau va revenir.


Azalaïs 08/05/2011 22:44


un texte magnifique Marlou qui me va droit au coeur


Valentine :0056: 08/05/2011 22:03


Bouleversant.


witney 08/05/2011 18:20


quand on peut accompagner, c'est bien car ces instants ne sont pas faciles pour tous, bonne soirée


autobiographieOu 08/05/2011 12:19


c'est très beau Marlou ce poème en prose de la mort qui arrive à pas de loup. Très beau!
Bonne journée,
Gigri


solyzaan 08/05/2011 09:23


un texte sans âge...