Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de marlou
  • Le blog de marlou
  • : Creuser l'instant pour en dégager le maximum de sensations et d'émotions et les partager avec les autres
  • Contact

Vers Eklablog

Je quitte Overblog pour Eklablog.

Ma nouvelle adresse :

http:// textetexte.eklablog.com

Je vous y attends, les amis...

26 juin 2010 6 26 /06 /juin /2010 05:31

 

 

Sur l'arc vert de la plage apaisée
Où le matin mélodieux descend,

Ta maison pâle entre les palmes balancées
Est un sourire las sous un voile flottant.

Ces longs stores sont des paupières affligées ;
Des fleurs se meurent dans la nuit des banyans,
Des fleurs du violet velouté si souffrant
De tes doux yeux couleur de pensée.

Ces lourds parfums égarants, confondus,
Des bosquets fragrants comme des temples d'Asie...
... Brouillards embaumés sur l'horizon défendu ?

Est-il vrai qu'il soit cruellement revenu,
Cédant à quelque nostalgique fantaisie,
Trop tard, le trop aimé que tu n'attendais plus ?

 

John-Antoine NAU poète américain  (1860-1918)

Partager cet article

Repost 0
Published by marlou - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

l'encre de chris 26/06/2010 22:45


cruelle la fin...mais il y a un point d'intérogation...


Chris Spé 26/06/2010 22:23


quelles sont les vraies questions?


Marielle 26/06/2010 21:22


Beau poème, derci de l'avoir partagé...
bisous.


bleuesirene 26/06/2010 13:21


ce poème me plait tant que j'essaye de l'apprendre
il est très beau
merci pour ce partage


sophie 26/06/2010 07:48


Voilà un poème qui me parle, quel talent...