Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de marlou
  • Le blog de marlou
  • : Creuser l'instant pour en dégager le maximum de sensations et d'émotions et les partager avec les autres
  • Contact

Vers Eklablog

Je quitte Overblog pour Eklablog.

Ma nouvelle adresse :

http:// textetexte.eklablog.com

Je vous y attends, les amis...

5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 06:09

 

    

2312179887_d69b47e249.jpg

Il vous naît un poisson qui se met à tourner
Tout de suite au plus noir d'une lame profonde,
Il vous naît une étoile au-dessus de la tête,
Elle voudrait chanter mais ne peut faire mieux
Que ses sœurs de la nuit, les étoiles muettes.


Il vous naît un oiseau dans la force de l'âge
En plein vol, et cachant votre histoire en son cœur
Puisqu'il n'a que son cri d'oiseau pour la montrer,
Il vole sur les bois, se choisit une branche
Et s'y pose ; on dirait qu'elle est comme les autres.


Où courent-ils ainsi ces lièvres, ces belettes,
Il n'est pas de chasseur encore dans la contrée
Et quelle peur les hante et les fait se hâter,
L'écureuil qui devient feuille et bois dans sa fuite,
La biche et le chevreuil soudain déconcertés ?


Il vous naît un ami et voilà qu'il vous cherche,
Il ne connaîtra pas votre nom ni vos yeux,
Mais il faudra qu'il soit touché comme les autres
Et loge dans son cœur d'étranges battements
Qui lui viennent des jours qu'il n'aura pas vécus.


Et vous que faites-vous, ô visage troublé,
Par ces brusques passants, ces bêtes, ces oiseaux,
Vous qui vous demandez, vous, toujours sans nouvelles :
Si je croise jamais un des amis lointains
Au mal que je lui fis, vais-je le reconnaître ?


Pardon pour vous, pardon pour eux, pour le silence
Et les mots inconsidérés,
Pour les phrases venant de lèvres inconnues
Qui vous touchent de loin comme balles perdues,
Et pardon pour les fronts qui semblent oublieux.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by marlou - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Punch-frappe 20/11/2011 23:14

Poème remarquablement choisi, tu es un esthète !

nettoue 07/11/2011 17:27


Tu es mélancolique aujourd'hui Marlou..
Des bisous ùma douce


Minik do 07/11/2011 14:06


Un très beau poème que j'aime relire.


petite marie 06/11/2011 20:27


bonsoir chère Marlou,merci pour me faire connaître ce très beau texte où toutes les nuances des émotions de l'âme passent à travers les mots,j'ai bien aimé te lire et passer sur ta page,merci pour
ce partage et te souhaite une très belle soirée,petite marie


tilk 06/11/2011 18:58


super poème...
besos
tilk


autobiographie 06/11/2011 17:38


Olala! Quel étrange poème...
Vite, je retourne vers ce premier poisson qui se met à tourner... et je lis tout haut bien sûr... pour le plaisir.
Bonne soirée de dimanche (rhâ! je n'aime pas bien les dimanches soirs!)
Gigri


Minik do 06/11/2011 17:17


Parfois sans le savoir
on sème le trouble...


Quichottine 06/11/2011 11:56


Un grand merci pour ce poème... il est très émouvant. J'aime surtout l'avant dernière strophe. C'est une question que je me suis aussi posée.

Sait-on toujours le mal qu'on fait sans le savoir ?

Passe une belle journée.


juliette 06/11/2011 11:27


Très beau poème
De qui est l'illustration si poétique


Aimé jc 06/11/2011 11:16


Bonjour Marlou

Je découvre non pas l'auteur mais bien ce beau texte !

Qu'il est plaisant de savourer la noblesse de ses pensées !

Maitriser la langue, dans laquelle on s'exprime, est probablement le plus grand des pouvoirs... La magie opère quant à l'imagination qui découle de la succession non anodine des mots...

@+