Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de marlou
  • Le blog de marlou
  • : Creuser l'instant pour en dégager le maximum de sensations et d'émotions et les partager avec les autres
  • Contact

Vers Eklablog

Je quitte Overblog pour Eklablog.

Ma nouvelle adresse :

http:// textetexte.eklablog.com

Je vous y attends, les amis...

1 juillet 2010 4 01 /07 /juillet /2010 05:06

3894075074_8b11537613.jpg

 

Le pré est vénéneux mais joli en automne
Les vaches y paissant
Lentement s'empoisonnent
Le colchique couleur de cerne et de lilas
Y fleurit. Tes yeux sont comme cette fleur-là :
Violâtres comme leur cerne et comme cet automne
Et ma vie pour tes yeux lentement s'empoisonne.
Les enfants de l'école viennent avec fracas
Vêtus de hoquetons et jouant de l'harmonica
Ils cueillent les colchiques qui sont comme des mères
Filles de leurs filles et sont couleur de tes paupières
Qui battent comme les fleurs battent au vent dément

Le gardien du troupeau chante tout doucement
Tandis que lentes et meuglant les vaches abandonnent
Pour toujours ce grand pré mal fleuri par l'automne.

Partager cet article

Repost 0
Published by marlou - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

tilk 02/07/2010 00:49


un des plus grand poètes français!!!
merci
besos
tilk

(j'ai mis une photo de moi sur mon blog!!!)


VITA 01/07/2010 20:54


Chez toi aussi des fleurs avec G.. J'aime ce texte Bises VITA


Mohali 01/07/2010 18:15


Moi aussi j'écris des poèmes et j'aime les mots simples, courts et éloquents comme ça.


ADAMANTE 01/07/2010 12:14


Un très beau poème à déguster en silence. bises


Marielle 01/07/2010 11:46


Je connaissais, mais toujours contente de relire Apollinaire...Merci
Bisous.


mamylilou 01/07/2010 11:29


Alors là : pur plaisir , un choix qui me va bien ..bonne journée


Valentine :0056: 01/07/2010 09:00


Oh non, ce n'est pas encore l'automne !... :((


Martine 01/07/2010 07:12


Ce poème me rappelle une chanson de colonies de vacances

Colchique dans les prés
fleurissent, fleurissent
Colchique dans les prés
C'est la fin de l'été

Mais non, non ce n'est pas la fin ce n'est que le début