Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de marlou
  • Le blog de marlou
  • : Creuser l'instant pour en dégager le maximum de sensations et d'émotions et les partager avec les autres
  • Contact

Vers Eklablog

Je quitte Overblog pour Eklablog.

Ma nouvelle adresse :

http:// textetexte.eklablog.com

Je vous y attends, les amis...

17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 06:05

4077188433_91d5603926.jpg


Le ciel nocturne et bas s'éblouit de la ville
Et mon cœur bat d'amour à l'unisson des vies
Qui animent la ville au-dessous des grands cieux
Et l'allument le soir sans étonner nos yeux

Les rues ont ébloui le ciel de leurs lumières
Et l'esprit éternel n'est que par la matière
Et l'amour est humain et ne vit qu'en nos vies
L'amour cet éternel qui meurt inassouvi



Partager cet article

Repost 0
Published by marlou - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Quichottine 18/12/2011 22:46

L'amour ne pourrait-il donc jamais être rassasié ?

Punch-frappe 18/12/2011 15:36

La photo reflète bien l'état d'âme du poète au moment où il compose ce texte. Belle trouvaille Marlou.

Aimé 18/12/2011 15:36

Apollinaire un grand poète...

Te souhaite de vivre cet esprit éternel de Noel !

Joyeuse fête mon amie Marlou, au plaisir de te lire...

EvaJoe 18/12/2011 12:43

Marlou,

Très beau poème mais je ne le connaissais pas, alors merci de nous l'offrir.

Bon dimanche et bisous

EvaJoe

tilk 17/12/2011 22:48

fantastique! ! !
besos
tilk

Mon Petit Éditeur 14, rue des Volontairclementine 17/12/2011 22:09

magnifique !
bises
clem

Catherine et Laurent 17/12/2011 20:46

Bonsoir Marlou,

Merci de nous présenter aujourd'hui ce poème de Guillaume Apolinaire qui correspond tout à fait à l'esprit des fêtes de Noël que l'on voit dans les rues en décembre.

Bonne soirée... poésie,
Bises.

Valentine :0056: 17/12/2011 19:35

:0012: Je ne connaissais pas ce poème ! Merci Marlou, il est très beau et d'actualité.

autobiographie 17/12/2011 19:07

L'image est impressionnante mais j'ai relu le poème de M. Appolinaire (Ah?) deux/trois fois. Voui!
Gigri

sophie 17/12/2011 09:18

Superbes les mots du poète.
Je t'embrasse Marlou.