Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de marlou
  • Le blog de marlou
  • : Creuser l'instant pour en dégager le maximum de sensations et d'émotions et les partager avec les autres
  • Contact

Vers Eklablog

Je quitte Overblog pour Eklablog.

Ma nouvelle adresse :

http:// textetexte.eklablog.com

Je vous y attends, les amis...

12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 06:04

4338963436_490d7c9513.jpg

C'est un trou de verdure où chante une rivière
Accrochant follement aux herbes des haillons
D'argent ; où le soleil de la montagne fière,
Luit : C'est un petit val qui mousse de rayons.

 

Un soldat jeune, bouche ouverte, tête nue,
Et la nuque baignant dans le frais cresson bleu,
Dort ; il est étendu dans l'herbe, sous la nue,
Pâle dans son lit vert où la lumière pleut.

 

Les pieds dans les glaïeuls, il dort. Souriant comme
Sourirait un enfant malade, il fait un somme :
Nature, berce-le chaudement : il a froid.

 

Les parfums ne font pas frissonner sa narine ;
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.

 

 

Et voici le manuscrit de Rimbaud

Partager cet article

Repost 0
Published by marlou - dans Lectures
commenter cet article

commentaires

Marielle 12/02/2011 18:46


Je connaissais le poème mais le manuscrit on croirait l'écriture de mon père...suis émue
Bises


Quichottine 12/02/2011 11:26


Je ne peux m'empêcher à Serge Reggiani interprétant le poème... juste avant de chanter la chanson de Vian "monsieur le président".

http://www.youtube.com/watch?v=kOBzWVewDPo

Tout cela a-t-il plus d'importance encore aujourd'hui ?

Combien de morts pour des idées qu'il fallait bien défendre...

Passe une bonne journée, Marlou.


tilk 12/02/2011 10:55


un poème extraordinaire....un poème anthologique...
besos
tilk


timilo 12/02/2011 10:43


Je me souviens quand j'ai appris ce poème à l'école , il y fort longtemps , je n'avais pas compris à sa première lecture que ce soldat était mort
Depuis Rimbaud , fait parti de mes poètes favoris
Douce journée
Bisous
timilo


Valentine :0056: 12/02/2011 10:07


Oh ! le manuscrit !
Ce poème me rappelle un épisode de ma vie... La prof de français été inspectée alors que j'étais en 3e. Et l'inspectrice exigea, voyez-vous ça, que nous récitassions une récitation... La pauvre
prof ne nous en avais jamais apprises. Alors timidement j'ai levé le doigt et j'ai récité "le dormeur du val". Hélas, je me suis arrêtée à l'avant-dernier vers, décontenancée : "Il dort... ? -La
main sur la poitrine, /Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit." J'étais désolée. Elle me sort : "eh bien, "dans le soleil" (Elle la savait tout de même, la poésie).
Et je réponds : "je n'ai pas osé le dire, je trouvais cela un peu vulgaire"... Eh oui ! Pourquoi ?? A cause de petites chansons que j'avais entendues et qui me paraissaient appartenir à une
littérature médiocre, de Charles Trenet ou d'Yves Montand ("Debout devant le zinc, sur le coup de dix heures... L'est parti dans le soleil, sans payer ses consommations") - Pourtant, n'est-il pas
de Prévert ce poème peut-être ???
;))