Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de marlou
  • : Creuser l'instant pour en dégager le maximum de sensations et d'émotions et les partager avec les autres
  • Contact

Vers Eklablog

Je quitte Overblog pour Eklablog.

Ma nouvelle adresse :

http:// textetexte.eklablog.com

Je vous y attends, les amis...

14 janvier 2021 4 14 /01 /janvier /2021 05:23

Avant d'entrer dans la maison où il est aujourd'hui, mon père a séjourné pendant quelques semaines chez les morts, à l'Hôpital psychiatrique de Sevrey, près de Châlon sur Saône, dans le pavillon "Edelweiss". Les morts n'étaient pas les malades mais les infirmiers qui les abandonnaient pour la journée entière sans aucun soin de parole. Les morts étaient ces gens de bonne santé et de vive jeunesse, répondant à mes questions en invoquant le manque de temps et de personnel, et qui, agacés, finissaient par conclure "de toute façon, vous ne pouvez pas comprendre.

Vous êtes dehors et il faut être dedans, du métier, pour avoir la bonne intelligence, l'intelligence légitime." Les morts étaient ces gens murés dans leur surdité professionnelle. Personne ne leur avait appris que soigner c'est aussi dévisager, parler - reconnaître par le regard et la parole la souveraineté intacte de ceux qui ont tout perdu. Si égaré fût-il alors, mon père, montrant du doigt l'unique arbre présent dans la cour intérieure du pavillon - une torsade de bois et de douleur - leur avait par avance répondu : "il suffit de voir cet arbre pour comprendre que rien ne peut vivre ici.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Mayalila 14/01/2021 15:51

Quelle tristesse, pour Christian Bobin, certainement, de voir son père dans un tel environnement... Mais la vie est difficile et je suis certaine que ces gens ne pouvaient faire mieux. Je connais des infirmiers psychiatriques qui au contraire sont accusés par leurs malades d'en faire trop, et de les fatiguer avec leurs visites et questions trop fréquentes... Chacun réagit différemment et il faut bien le comprendre aussi.

marlou 21/01/2021 12:01

Il est si dur de vieillir loin de sa maison. la triste vérité...